Les pratiques de méditation

Allez dans le sens de votre respiration. La plus fondamentale de toutes les techniques de méditation consiste à prendre conscience et à maîtriser son souffle. Visualisez mentalement un point au-dessus de votre nombril et concentrez-vous sur ce point. Prenez conscience de la montée et de descente de votre poitrine que vous inspirez et quand vous expirez. Ne changez vos habitudes de respiration, respirez normalement !

  • Essayez de vous concentrer sur votre respiration et que sur votre respiration. Ne pensez pas à votre respiration avec des pensées du genre : « cette inspiration est plus courte que la précédente » ! Savourez le fait de respirer posément, tranquillement[1] !
  • Certaines images mentales peuvent aider à cette prise de conscience : imaginez une pièce qui serait au-dessus de votre nombril, qui monterait et descendrait au rythme de votre souffle, imaginez une bouée flottant sur l’océan, qui monte et qui descend au rythme de la houle, votre respiration devrait devenir plus régulière. Imaginez aussi une fleur de lotus toujours dans votre ventre, qui déploierait ses pétales à chaque inspiration.
  • Ne vous inquiétez pas si votre esprit se met à vagabonder – vous êtes débutant et vous avez besoin de pratique ! À ce moment-là, il suffit de faire un effort pour recentrer votre esprit sur la respiration et essayez de ne penser à rien d’autre. Évacuez les dialogues intérieurs et essayez de vider votre esprit !
Videz votre esprit.

  • Pour méditer, vous ne devez vous concentrer que sur une seule chose à la fois au maximum.
  • Si vous débutez, vous concentrer sur quelque chose de précis pourrait vous aider et ainsi complètement vider votre esprit comme le ferait un adepte de la méditation expérimenté.

Récitez un mantra. La méditation mantra est une forme courante de méditation, qui consiste à répéter un mantra (un son, un mot ou une phrase) encore et encore, jusqu’à déconnecter votre esprit et entrer dans un état méditatif profond. Choisissez le mantra que vous voulez, il doit être facile à retenir et à réciter.

  • Les mantras peuvent tenir en seul mot, comme paix, calme, tranquille, silence… Si vous souhaitez utiliser des mantras plus traditionnels, vous pouvez utiliser le mot « Hum » qui signifie « je suis » en sanskrit ou l’expression « Sat, Chit, Ananda » qui signifie « Existence, Conscience, Béatitude ».
  • En sanskrit, le mot mantra signifie « instrument de l’esprit ». Le mantra est un instrument qui crée des vibrations dans l’esprit, ce qui permet de vous déconnecter de vos pensées et d’entrer dans un état de conscience plus avancé [3].
  • Pénétrez-vous de ce son, de ce mot ou de cette phrase. Ne vous inquiétez pas si votre esprit s’égare, il vous suffit de recentrer votre attention et de revenir à votre mantra [4] !
  • Lorsque vous aurez atteint un niveau élevé d’éveil et de conscience, il n’est plus nécessaire de répéter le mantra.

Concentrez-vous sur un objet simple. À l’image de ce que vous faites avec le mantra, vous pouvez utiliser un objet visuel simple pour remplir votre esprit et vous permettre d’atteindre un niveau de conscience plus profond. Il s’agit d’une forme de méditation qui se pratique les yeux ouverts, beaucoup de gens trouvent la méditation plus facile quand ils ont quelque chose à regarder.

  • Cet objet peut être ce que vous voulez, beaucoup de gens trouvent la flamme d’une bougie particulièrement agréable. Parmi les autres objets possibles, des cristaux, des fleurs, des photos ou des statues de divinités, comme celle du Bouddha.
  • Placez l’objet au niveau de vos yeux afin de garder la tête et le cou bien droit, sans forcer. Admirez l’objet et ne faites rien d’autre, jusqu’à ce que votre vision périphérique commence à s’estomper : l’objet occupe alors tout votre espace visuel.
  • Une fois concentré(e) entièrement sur l’objet, sans autre stimulus, vous devriez ressentir une profonde impression de sérénité

Pratiquez la visualisation. Cette dernière est une autre technique de méditation en vogue, qui consiste à visualiser un lieu paisible dans votre esprit et à en faire le tour, jusqu’à atteindre un état de calme absolu. Ce lieu peut être ce que vous voulez – mais, il ne doit pas être tout à fait réel, il doit être unique et personnalisé pour vous. Il doit inciter à l’exploration et doit donc être neuf.

  • Ce lieu que vous visualisez peut être un cadre chaleureux, une plage de sable, une prairie fleurie, une forêt tranquille ou même un salon confortable avec un feu de cheminée. Quel que soit le lieu choisi, ce doit être votre sanctuaire !
  • Une fois que vous êtes dans votre sanctuaire, explorez-le ! Il n’est pas nécessaire de visualiser quelque chose de très « construit ». Prenez ce que votre esprit vous offre, ne faites pas d’effort de visualisation, laissez venir les images !
  • Laissez-vous pénétrer par les images, les sons et les parfums de votre lieu – sentez la brise fraîche sur votre visage ou la chaleur d’une cheminée réchauffer votre corps. Profitez de ce lieu aussi longtemps que vous le souhaitez, il va se développer et devenir de plus en plus réel. Au moment de quitter ce lieu, prenez quelques respirations profondes, puis ouvrez les yeux.
  • La prochaine fois, vous pourrez revenir en ce lieu s’il vous a plu ou en créer un nouveau. Tout ce qui compte, c’est que ce lieu soit unique, soit le vôtre et soit le reflet de votre personnalité [6].

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *